UNHCR

Le 20 juin est la Journée Mondiale du Réfugié.

Cette célébration est un hommage à toutes ces femmes, ces hommes et ces enfants qui fuient les violences et les conflits. Ils sont, à l’heure actuelle, 38 millions dans le monde, forcés de traverser des frontières pour reconstruire leurs vies.

Au Burkina Faso, le Haut-Commissariat pour les Réfugiés, en collaboration avec le gouvernement Burkinabè, fournit un refuge, délivre une assistance vitale et protège les droits fondamentaux d’individus qui ont traversé de nombreux dangers pour trouver la sécurité sur le territoire Burkinabè. Ils sont plus de 34 000 en exile au Pays des Hommes Intègres. La majorité d’entre eux sont des maliens qui ont dû fuir leur pays d’origine à cause de la crise sociopolitique qui y prévaut depuis 2012, mais le Burkina Faso accueille également des réfugiés en provenance du Tchad, de la Côte d’Ivoire, des Congo, du Rwanda, du Burundi et de Centrafrique.

Quelles que soient leurs origines, leurs nationalités, leurs cultures, tous ont des parcours extraordinaires. L’univers hors-norme de quelques-uns de ceux qui ne cherchent pas uniquement à survivre en sécurité, mais qui aspirent surtout à vivre avec dignité.